Le cerveau humain est un organe très plastique, constamment en mesure de changer, de s’adapter aux différentes situations et l’évolution structurelle de l’architecture. C’est une capacité très importante qui a permis à l’espèce humaine pour faire face aux difficultés et à survivre dans le cours du temps. Un héritage important dans l’évolution humaine.

Mais, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les changements dans notre cerveau ne se produisent pas seulement quand il est en activité. En fait, il a été montré que, même dans un état de repos, le cerveau montre une intense activité spontanée, qui se caractérise par le fait de ne pas être aléatoire.

Ils sont venus à cette conclusion grâce à une recherche menée par des chercheurs de l’Université de Chieti, en collaboration avec Maurizio Corbetta, neurologue à l’Université de Washington School of Medicine à St. Louis. Les chercheurs ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle.

Grâce à elle ils ont étudié l’activité cérébrale de volontaires alors qu’ils étaient engagés dans une tâche de discrimination visuelle et puis, pendant que leur esprit était au repos.

Il est constaté que les régions impliquées dans la perception visuelle et l’attention ont été activés au cours de la tâche, tandis que dans le début, n’a pas montré de corrélation, dans le moment où le cerveau est au repos, et inversement.

L’activité du cerveau au repos serait alors en mesure de retracer les expériences précédentes, en se concentrant en intégrant les nouvelles compétences acquises. Il ne serait donc pas une activité comme une fin en soi, mais ressemble à un processus qui a un objectif spécifique d’une grande utilité.

Image de: futurology.il

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *