Le clonage d’animaux à ne pas le rendre impropre à l’alimentation de la viande obtenue à partir de l’abattage de l’animal, à décréter un arrêt de la réglementation de l’Autorité européenne de sécurité des aliments, l’EFSA, selon laquelle le lait et la viande ne sera pas soumis à la détérioration de nature à les rendre impropres à une cuisine commune.

La décision a été prise le 20 février en europe, après la Commission européenne en 2007, il s’inquiète de vérifier, par le biais d’une commission spécifique, la impiegabilita des produits, selon les règles dictées par la science et l’éthique. Pas de contre-indications, par conséquent, bien que l’opinion est de retour aujourd’hui dans le public de voir.

Selon les enquêtes internationales, il n’y aurait pas de différence significative dans l’incidence de la maladie et de la mortalité chez les animaux d’élevage et les animaux clonés, qui est pourquoi il y a des objections pour le commerce des produits, à condition de respecter les règles de la traçabilité du produit et de la imprtazione des produits testés et en bonne santé.

Les caractéristiques que l’EFSA a analysé avant de s’exprimer favorablement, ont été celles de la nutrition des données, la composition du produit et l’état de santé de la cloné, il est également supposé que, grâce au développement de la science, ce sera encore plus en déclin dans le cas d’animaux clonés ne sont pas en bonne santé. Avec le clonage, il est possible d’intervenir sur les gènes et, finalement, d’éliminer les maladies dangereuses de l’animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *