Les pages de la chronique, les sports sont souvent plus complet de l’actualité du dopage plutôt que sur le sport pratiqué. Mais ce triste phénomène n’est pas seulement de gâcher la beauté du sport, l’amélioration du résultat à tout prix: l’utilisation de ces substances compromet la santé des athlètes.

Et, contrairement à la pensée populaire, le vrai problème du dopage réside dans l’utilisation de l’informatique dans le domaine de la non-professionnel, dans les gymnases et dans les sports de la jeunesse, et de l’ignorance des conséquences graves sur la santé parfois irréparables, qui découlent d’une telle pratique. Selon les statistiques de 2008, a annoncé le Ministre de la Santé, Ferruccio Fazio, en effet, serait de 4,1% sportifs non professionnels positif le contrôle anti-dopage, contre 1,5% des professionnels. “Dans le contexte d’une politique de \"tolérance zéro\" envers ce phénomène, en collaboration avec le Nas Carabiniers nous allons mettre en place la figure de l’inspecteur antidopage, qui va prendre soin, en particulier, de sport amateur”, ce sont les mesures annoncées par le Ministre, dans le cadre de la conférence de presse de présentation de la nouvelle campagne de communication du Gouvernement contre le dopage, \"Rien de dopage seulement le sport\". Le projet, parrainé par l’Office des Sports de la Présidence du Conseil, en collaboration avec Radio Rai, prévoit la distribution, au cours des étapes du Giro d’italia, trente mille de l’eau-bouteilles transparent, comme un symbole d’un sport propre.

Suivez radio interventions de sensibilisation sur le thème du dopage et les risques liés à elle. Le choix du vélo comme un véhicule de la campagne n’est pas un hasard, comme l’explique Rocco Crimi, sous-secrétaire à la présidence du Conseil délégué au sport: “il est l’un des sports les plus touchés par ce fléau, une fraude qui met en danger la santé\". Mais ce n’est malheureusement pas le seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *