De grandes quantités de manganèse présent dans l’eau peut être dangereux pour le développement cognitif des enfants. Pour lancer l’alarme a été la recherche effectuée à l’Université du Québec, qui nous a permis d’atteindre des résultats très évident à cet égard. Tout cela a été démontré par des tests cognitifs.

Les chercheurs ont pu constater que les enfants qui ont l’habitude de boire l’eau du robinet contient des niveaux élevés de manganèse ont de performance atteint le pire dans la résolution de certains tests cognitifs que les autres enfants qui ont été exposés à de petites quantités de manganèse. Les enfants ont examiné 362, entre les âges de 6 et 13 ans. Les érudits, avant de les soumettre à l’épreuve, ils ont analysé les métaux présents dans l’eau qu’ils buvaient. Ensuite, chaque enfant a été évalué à moteur et de leurs capacités cognitives, ainsi que certains aspects spécifiques de comportement.

Par le biais de cette analyse, il a été découvert que les enfants qui avaient bu de l’eau potable contenant de plus grandes quantités de manganèse ont montré un déficit en qi de 6 points de moins. Un résultat qui a certainement fait réfléchir et qui devrait le pousser à adopter des mesures appropriées pour éviter les conséquences de ce genre. En fait, le problème était de même lorsque les niveaux de manganèse est resté dans les limites prévues par les lignes directrices qui établissent les paramètres spécifiques qui doivent obéir à la qualité de l’eau potable. La santé des enfants doivent être protégés de toutes les façons possibles. Dans ce sens, les résultats de cette recherche ne peut pas passer inaperçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *