L’influence est l’une des maladies les plus répandues, en constante évolution et de changement: elle est la protagoniste de la plus chaude des débats entre les experts et les citoyens ordinaires, en particulier dans cette période de l’année, ce qui, chiffres à portée de main, est, en effet, maîtresse. Dans le voisinage de son maximum, crête, attendue pour la fin de janvier, les meilleurs experts dans le domaine, rassembler les 3 et 4 février, à Gênes, pour une grande conférence sur la grippe et les pandémies de grippe.

Les Causes, les symptômes, le diagnostic et le traitement: ces sont quelques-uns des sujets d’actualité seront au centre du débat, scientifique et médicale), qui va animer les sessions de la conférence de gênes, organisé par l’Università degli Studi di Genova, qui verra la participation de certains de la plus haute autorité italienne des experts du secteur. C’est la deuxième conférence nationale de l’italien sur le risque de la grippe et les pandémies de grippe, deux journées consacrées à des spécialistes, qui s’ouvre avec une première séance est très importante: réflexions sur la mauvaise observance de la population italienne à la campagne de vaccination contre la pandémie de grippe H1N1.

La plupart allié efficace dans la prévention, quand il s’agit de la grippe et les virus de la grippe est à la vaccination, et il sera l’un des principaux protagonistes des sessions de la conférence de gênes, avec son histoire et son évolution scientifique, son efficacité, sa fiabilité, et les nouvelles perspectives offertes par la recherche. En plus des vaccins, il y aura de la place aussi à enquêter de manière approfondie sur l’influence sur le caractère imprévisible de virus qui déclenchent l’apparition, la contagion et le développement, sur les effets que les causes concernant les personnes touchées, les adultes, les jeunes et les enfants, le traitement et l’utilisation des médicaments et des antibiotiques spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *