La peur de la grippe en 2011? Ensuite, gardez à l’esprit que le stress est un véritable facteur de risque, ce qui les expose davantage au risque de contracter le virus de la grippe. La croyance commune, mais également appuyé par des éléments de preuve sur un plan scientifique, si l’on considère les effets du stress sur notre corps. Les effets ne sont pas à sous-estimer.

Essayez d’éviter les situations stressantes pourrait très bien être parmi les utile des recommandations pour les soins à la prévention de la grippe 2011. D’autre part la recherche scientifique a confirmé l’utilité pour la santé de ne pas devenir impliqué dans les tensions et les complications. À cet égard, nous ne devons pas oublier ce qui a émergé à partir d’une étude récente, qui a mis en évidence que les hommes sont plus à risque de grippe à blâmer le stress. Vous devez prendre en considération les effets que le stress met une pression sur notre système immunitaire, rendant ainsi nos défenses moins élastique et moins en mesure de mettre en place les stratégies appropriées pour contrer l’externe d’agents infectieux.

Si le thème de l’influence de 2011, nous voulons nous défendre contre les infections bactériennes, nous gardons à l’esprit la possibilité d’être en mesure de ne pas devenir trop stressé. Les conséquences peuvent être nombreuses: malaise général, maux de tête, des douleurs articulaires, des maux de gorge. Plutôt de mettre l’accent sur le repos approprié, nous pouvons éviter ces inquiétants symptômes. Pensez au bien-être des moyens pour prendre soin de soi, en sachant profiter des pauses que nous avons besoin de maintenir un bon équilibre mental et physique. De cette façon, moins stressé et moins affectés, nous serons mieux en mesure de faire face aux différentes tâches quotidiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *