Laid primauté de l’Italie, et qui n’a pas de comparaison, même avec les États de l’Europe, plus libéral, dans notre Pays, nous commencer à boire avec inquiéter à l’avance de ce que vous êtes confrontés ailleurs, démontre que nos jeunes commencent à consommer de l’alcool, à partir de la 12,2 années, en Europe, ce qui se passe à l’âge de 14 ans et demi.Il est vrai que quelques pieds de notre triste record, il y a deux États de l’europe, où les jeunes gens commencent à boire à 12,7 ans, l’Irlande et l’Autriche, mais ce n’est pas nous console pour rien, au contraire, est une douleur!

Pour lancer l’alarme sur l’Étude de la sous-secrétaire à la Santé, Eugenia Roccella, qui a ouvert la première conférence nationale sur l’alcool, parrainé par le Ministerro du bien-être, où il est mélangé ensemble dans cette législature, le Ministère de la Santé et à partir de ce document, nous pouvons voir que près de 20% des jeunes âgés entre 11 et 15 ans, avoue avoir bu de l’alcool, et, ce qui est encore plus grave, l’administration de l’boissons alcoolisées ont eu lieu dans les locaux ouverts au public, en dépit de l’interdiction de l’administration de l’alcool à des garçons de cet âge.

Le résultat de cette tendance est qu’il y a 740 milliers de jeunes entre les âges de 11 et 17 ans, considéré comme risques pour les consommateurs, divisé en 470 milliers de garçons et de 270 mille filles. Boire pendant la fin de semaine serait les jeunes entre les âges de 20 et 24 ans, suivie par des jeunes qui ont un âge compris entre 25 et 29 ans, bien que le nombre de jeunes entre 18 et 19 ans, via, via l’augmentation va presque à se chevaucher avec le nombre de jeunes de plus de toute l’année qu’ils font usage habituel de boissons alcoolisées sur le week-end.

Il est également à noter que, selon l’étude, malgré les appels à la prudence de ne jamais lever le coude, pour les risques que vous rencontrez, cirrhose du foie, les maladies cardiovasculaires, etc., pour ne citer que les maladies les plus communes de l’abus d’alcool, selon l’ISTAT avoue avoir bu, en 2005, au moins une fois et près de 50% des jeunes hommes entre les âges de 20 et 29 ans, et de 14,6% de ceux âgés de 18 et 19 ans.

Entre 30% et 50% du nombre total d’accidents mortels sur la route sont liés à la consommation d’alcool. Dans l’année 2006 ont été recueillies par l’ISTAT 238.124 des accidents de la circulation qui ont causé la 5.669 morts et 332.955 blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *