Sur le sujet de la procréation médicalement assistée est en développement dans ces jours de la première réunion de l’internationale de secours organisés en Italie, plus précisément dans la ville qui héberge les sommités de la science sur le thème des œufs et de la fécondation et de la \"ville\" de Bologne, qui se distingue par ses caractéristiques de la ville à l’avant-garde de la fécondation, la technologie de reproduction assistée.

La \"Deuxième Congrès Mondial sur l’Homme de Cryoconservation des Ovocytes\", conclut la journée de demain, le 2 décembre, avec la surintendance de l’ouvrage de m. le professeur Stefano Venturoli, Directeur de l’Unité de recherche sur la Physiopathologie de la Reproduction de l’Azienda Ospedaliero Universitaria di Bologna Policlinico Sant’orsola Malpighi, et la contribution de la technique/scientifique du Dr ssa Eleonora Porcu, Chef du Centre de l’Infertilité et de la PMA au sein de la même Unité de recherche. C’est le plus important rendez-vous annuel pour les médecins, de chercheurs, de techniciens et d’experts, qui travaillent sur les données en leur possession sur le sujet de l’infertilité et de l’expérimentation. À la fin du Congrès seront distribués les résultats sur l’état actuel du traitement de l’infertilité est faite grâce à la technique de crioconsevazione des ovocytes, et la technique de la PMA, qui est un substitut pour la cause de l’interdiction de la cryoconservation des embryons, à partir de l’entrée en vigueur de la Loi 40 de 2004. Le Congrès a été une bonne occasion de faire le point sur les techniques de fécondation assistée en terme de comparaison, pour évaluer ce qui conduit à de meilleurs résultats selon les possibilités du présent.

\"Quand nous parlons de la cryoconservation des ovocytes, des moyens de stockage des ovocytes matures, à des températures de mouvement faible, in vitro ou in congelatura, de manière à les rendre disponibles à une fécondation (il existe différentes techniques de fécondation) par l’injection d’un seul spermatozoïde dans le cytoplasme de l’œuf\", décrit le Dr ssa Eleonora Porcu. – \" Et le facteur déterminant pour le succès de la fertilisation et de l’utilisation de la technique de l’ICSI, qui, depuis 1997, est prise en raison du nombre de succès de la fécondation, dans le respect de l’éthique médicale, et, subsidiairement, à la technique de la congélation des embryons. Cette technique est également utilisée lorsque les causes de l’infertilité sont les tumeurs, développé et fourni, ou des maladies qui ont un temps de parcours qui est prévisible.\"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *