Notre esprit a des conséquences encore être étudiées, en particulier en ce qui concerne les réactions qui peuvent être provoquées dans certaines situations. Apparaît sur les résultats surprenants qui ont émergé à partir d’une enquête auprès de 512 adolescent français qui lisent le magazine “Sucre”. L’enquête avait pour objet la relation qui est établie entre les régimes alimentaires réalisés par les mères et les troubles de l’alimentation qui peut engager les filles.

L’enquête a montré que, entre les deux éléments il existe une corrélation: les filles de femmes qui sont sur un régime alimentaire ont un risque deux fois plus élevé que les autres de devenir l’objet de troubles liés à l’alimentation. L’ensemble de ce qui allait arriver à une sorte d’influence que les comportements des parents sur les enfants. Vous serait de mettre en place une réelle attitude de l’imitation qui aurait des effets délétères.

Parmi les participants à l’enquête, toutes les filles entre les âges de 12 et 18 ans, 6% ont des troubles de l’alimentation. Il a été constaté que le pourcentage a augmenté de 10% en présence de mères qui ont été dans l’alimentation.

59% des jeunes ont dit, faites attention à la quantité de nourriture consommée en suivant l’exemple venant de la famille. Mais aussi trouvé un autre alarmant.

C’est l’attitude trop critique des membres de la famille, qui va conduire les filles à se sentir de graisse et de mettre en place des mesures restrictives relatives à l’alimentation, ce qui peut conduire à l’apparition de pathologies graves telles que l’anorexie et la boulimie. Les mères se posent les comportements de “mal” qu’ils ont beaucoup d’influence sur les filles, comme le fait de regarder trop dans le miroir, ou de ne pas dîner avec le reste de la famille.

Image de: la mère.pourfemme.il

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *