L’hypertension résistante peuvent être traités par l’ablation par radiofréquence, selon une étude. L’hypertension artérielle est l’un des troubles cardio-vasculaires les plus populaires dans le monde, dont la prise en charge est représentée par des médicaments spécifiques et un bon mode de vie. Dans certains cas, cependant, de suivre ces conseils, malheureusement, n’est pas suffisant, car il a à voir avec l’hypertension résistante; et dans ce cas la fréquence de la radio est très utile.

Les spécialistes qui se sont occupés avec cette nouvelle méthode qui appartiennent à l’Hôpital Sant’anna de Côme, dans qui il y a quelques jours a été présenté lors d’une conférence, en face de l’expert cardiologues de l’hôpital. De quoi ça parle? C’est la dénervation de la fonction rénale (simpaticectomia), c’est à dire l’introduction d’un cathéter dans l’artère fémorale, dans la partie supérieure de la cuisse, à partir de laquelle est délivrée une quantité de l’énergie de fréquence radio agissant sur les nerfs parasympathiques du rein, la désactivation et l’origine d’une réduction de la pression artérielle. En fait, ces nerfs sont parmi les éléments les plus importants dans la cause de l’hypertension chronique.

Grâce à cette nouvelle méthode, à l’étude depuis 2004, vous pouvez prévenir les complications cardio-vasculaires en raison de la haute pression sanguine. Pour l’instant, les centres qui traitent de la dénervation rénale sont à environ 30 dans le monde, et, jusqu’à aujourd’hui, les cas traités sont une trentaine. Les résultats sont obtenus immédiatement, avec une réduction progressive de la pression artérielle. Le séjour à l’hôpital après la chirurgie, de 12 à 24 heures d’observation, après quoi le patient est renvoyé. Grâce à cette nouvelle méthode, vous serez en mesure d’avoir des améliorations dans tous les cas de l’hypertension chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *