Et \" l’ensemble de l’italien à la découverte du gène qui provoque la sclérose latérale amyotrophique (Sla). Un groupe de chercheurs en italie, soutenue par la Fédération italienne de Football (Figc), a fait une étude approfondie sur la cause possible de la maladie dévastatrice. La recherche et la découverte seront présentés lors de la conférence sur la Sla, qui aura lieu à Orlando (états-unis) au cours de cette période. La Figc a soutenu cette recherche de plus en plus forte du nombre de joueurs qui tombent malades de la sclérose latérale amyotrophique.

Le gène, découvert par des chercheurs de l’Hôpital Molinette Turin, est le PCV (Valosin Contenant des Protéines), qui est situé sur le chromosome 9. Cette découverte exceptionnelle, dont l’étude a été publiée dans la revue Neuron, est capable d’exécuter, grâce à une technique innovante à la lecture de la partie de l’Adn (le code génétique) qui traite de l’codant pour des protéines.

Grâce à cette technique de la esomi (partie de l’ADN qui contient les instructions pour la synthèse des protéines de notre organisme) a été en mesure de séquence de la région dans laquelle est situé le gène et l’identifier. Cette nouvelle technique a été utilisée pour la première fois dans l’étude de cette maladie. La sclérose latérale amyotrophique, connue depuis de nombreuses années, mais encore un mystère en ce qui concerne le traitement et les causes, est l’une des maladies qui font le plus peur au sujet du cours et de son progrès. La découverte de ce gène, sur la partie de la recherche italien, il n’est de nous rassurer et de nous rendre fiers de chercheurs qui sont présents dans notre Pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *