Le cerveau est un organe qui est fascinant, et les études de souci que de lui révéler, souvent, de l’étonnante capacité. En particulier, des études récentes ont montré qu’il existe une interaction entre le système de la langue et le système moteur. En essence, quand vous lisez ou entendez des actions du mouvement, ils activent non seulement les aires cérébrales du langage, mais aussi les personnes en charge du contrôle moteur (le cortex sensorimotoria).

Mais quel est le lien entre le langage et le mouvement qui rend possible l’activation du cortex sensorimotoria, normalement, le responsable du contrôle des mouvements volontaires et les sensations tactiles, en interaction avec les régions linguistiques (les zones de Broca et de Wernicke)? Une réponse à cette question n’existe pas encore, mais sont à la recherche pour le dr. Barbara Bonifaccio Pôle friulano IRCCS Medea – La Nostra famiglia: son hypothèse est que venir dans la simulation mentale. Dans la pratique, lorsque nous lire ou d’écouter des phrases, des mots ou des verbes d’action, vous imaginer automatiquement l’évolution du mouvement (fait par nous-mêmes ou quelqu’un d’autre), et cette activité de l’imagination, activent le cortex sensorimotoria. “Nous avons testé l’hypothèse d’imagination et vérifié que la simulation mentale d’actions peut constituer un pont entre le système de la langue et le moteur”, confirme le même chercheur Bonifaccio.

Des études sont en cours, de prendre toutes les avantages, en termes médicaux, découlant de ce “pont” entre le système de la langue et le système de moteur: “Nous allons vérifier si un tel pont est nécessaire ou accessoire, et si, dans le cas de troubles du système de la langue ou à moteur, la simulation mentale peut constituer un autre moyen de toujours obtenir des activations dans des régions du cerveau impliquées\", explique le chercheur, qui présentera les résultats de ses études de neuro-imagerie fonctionnelle à la conférence \"la neuro-imagerie et de la Réhabilitation de l’âge de développement\", qui se tiendra à la Azienda Ospedaliero Universitaria \"S. Maria della Misericordia\" d’Udine, le 1° octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *