Le diabète, comme vous le savez, est une maladie chronique, ce qui implique une série de problèmes, sur les éventuelles conséquences et complications à la charge de l’organisme. Une relation est vraiment “dangereux” est celle entre le diabète et le coeur, mais pas pour tous: ceux qui sont les plus à risque, quand il s’agit de maladies cardiovasculaires et métaboliques de la maladie, il y a certainement des femmes.

Est due seulement à la gent féminine, le triste record: en effet, selon une récente étude suédoise, c’est eux, les femmes courent le plus grand risque quand il s’agit de diabète et de maladies du système cardio-vasculaire. À l’appui de la thèse, après avoir mené une étude à ce sujet, le dr. Karin Schenck Gustafsson, Département de Cardiologie du Karolinska Institutet à Stockholm, en Suède, qui a souligné toutes les grandes disparités entre les hommes et les femmes dans le domaine, dans le cadre de la réunion annuelle des experts du diabète européenne congrès de l’Easd (European Association for the Study of Diabetes), tenue dans la dernière quelques jours à Stockholm.

Selon les résultats de l’analyse menée par le thème de chercheurs suédois le risque de développer une maladie cardiovasculaire est beaucoup plus élevé pour les femmes que pour les hommes: il est essentiel, selon les scientifiques, les scandinaves, accorder une attention particulière aux patients atteints de diabète, car ils sont les plus vulnérables. 2000 les sujets impliqués dans l’étude, les hommes et les femmes entre les âges de 50 et 89 ans, pour amener les chercheurs à un résultat: l’angine de poitrine est associée à un risque accru de mortalité cardio-vasculaire, en particulier pour les femmes, en particulier ceux qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *