Petits despotes de grandir: les premiers jours de l’école et de l’intimidation est déjà prêt à exploser dans toutes les écoles italiennes, à partir de l’élémentaire, moyen, jusqu’à l’école secondaire. Un phénomène en pleine expansion, que, dans ces heures de retour à l’école, semble inquiéter les jeunes victimes, de leurs enseignants et des parents. Pour répondre aux craintes et les préoccupations des mères, des pères et des enseignants, l’hôpital pédiatrique Bambino Gesù de Rome a fait un petit guide.

Une sorte de petit manuel, plein de conseils utiles et de précieux conseils pour apprendre à reconnaître et à gérer de la meilleure façon possible, à l’intimidation et de la bulle, disponible en ligne sur le portail de la, santé pédiatriques www.ospedalebambinogesu.it. Les jeunes voyous, mais aussi de jeunes filles, apparemment inoffensif, et décharge toute son agression sur camarades de classe, le plus doux et soumis: c’est ce qu’il est quand il s’agit de l’intimidation. Les pédiatres et des psychologues décrire le phénomène, en l’identifiant avec l’intimidation commis par les enfants et les jeunes par rapport à leurs pairs, surtout à l’école. L’italien terme dérive de l’anglais “intimidation”, qui se traduit par le verbe intimider.

Un véritable danger social, que de l’intimidation, qui ces dernières années a touché sur les taux de diffusion de préoccupation. Petit plus à risque? Selon les estimations, les groupes impliqués dans ce phénomène désagréable sont entre 7 et 10 ans, et entre 14 et 17 ans, comme l’a également souligné le 10e Rapport National sur l’État de l’Enfance et de l’Adolescence, a présenté en décembre 2009. 2500 sur les jeunes intimidateurs qui terrorisent avec des infractions non fondé, dans 27% des cas, les railleries et les moqueries, et dans 28%, et que vessano le plus d’un quart de petit italien et 20% des adolescents par la mise en place de véritables actions de l’intimidation. Vous avez des cils avec de l’arrogance, de la violence et de l’agression envers les plus faibles, les amis, les plus instruits ou plus savants, de perturber les cours, de harcèlement et de l’intimidation, essayez le pire des trucs à montrer, leur conduite, ainsi que de leur performance à l’école sont mauvais: voici quelques-unes des caractéristiques qui le rendent unique, le vrai despote, le dernier de la classe, et la première de la combine des catastrophes. L’intimidation, de plusieurs et inquiétante, mais aussi à la bulle ne sont pas des blagues, de l’intimidation dans le féminin est à la hausse: l’intimidation dans les jupes sont toujours plus nombreux et leur façon d’embêter vos pairs est le plus ingénieux est sournois. Les bords sont moins évidentes amis masculins, ils préfèrent le canal de la vexation moins belliqueux, de profiter de la faiblesse des autres, de ridiculiser les points faibles, ils pivoter autour de leur fragilité afin de les mettre en difficulté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *