Des niveaux élevés de testostérone impliquent des niveaux significativement plus faibles, par rapport à la moyenne de risque pour le cœur, surtout quand il vient aux hommes plus jeunes, âgés de 70 et 80 ans. Voici ce qui ressort d’une récente étude suédoise, qui a jeté un nouvel éclairage sur le rôle de l’hormone et son effet bénéfique cardioprotettivo.

À avoir de faibles niveaux de testostérone, bien sûr, élevé chez les hommes avec un soixante-dix ans, quatre-vingts ans peut donner une nette réduction du risque pour le cœur, diminue le risque de développer des maladies du système cardio-vasculaire, comme une crise cardiaque ou un avc. En effet, selon les résultats de l’expérimentation suédoise, menée sur de 24 000 hommes, les hommes de 70 ou 80 ans, avec une bonne dose de ces hormones, ils courent moins de risque de développer une maladie du cœur par rapport à leurs pairs, avec la baisse des niveaux de testostérone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *