Ils sont près de 6 millions de personnes vivant avec le VIH, le virus du SIDA, en Afrique du sud, le Pays à l’honneur pour la dernière coupe du monde de Football, qui a une population d’environ 50 millions d’habitants. Pour cela, l’Afrique du sud qui a été choisie pour l’essai d’un gel vaginal qui permettrait de protéger les femmes contre l’infection.

N’oublions pas, en effet, que souvent, en particulier dans les Pays en développement, les hommes avec le vih, de refuser d’avoir des rapports sexuels avec le préservatif (et moins vous abstenir de relations sexuelles), en conséquence, ils finissent par infecter même les épouses, contribuant à la propagation du virus. Pour toutes ces femmes sert, alors, comme un outil de prévention contre le SIDA, il est totalement dans les mains et pourrait être une solution, ce gel, qui contient du fumarate de ténofovir, un médicament antirétroviral. Le gel a été testé sur près de 900 sud-africaine des femmes entre 18 et 40 ans, pour environ trois ans: les femmes doivent appliquer le gel dans le vagin pendant 12 heures avant et 12 heures après un rapport sexuel. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue scientifique Science, et sont prometteurs: le gel offre une protection contre les virus dans 39% des cas, et jusqu’à 54% si elle est utilisée fréquemment.

Après une année d’utilisation, les infections sont réduites de 50% et au bout de deux ans et demi de 39%. Cependant, ces données préliminaires, il va servir une troisième phase de l’enquête, afin d’identifier d’éventuels contre-indications à l’utilisation de ce gel. Déjà le mois prochain, toutefois, les institutions des nations Unies sur la lutte contre le SIDA, sera l’hôte d’une conférence qui permettra d’établir la façon de procéder avec la consommation de cette drogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *